Page
                    d'entrée
Musée
Pays de Retz
Plan du site
courrier-renseignements
                    pratiques

Les Saints guarisseus dou temps des chevaliers ou péyis d’Retz

Texte de Ghislain Audion

T’iras a Prigni
Peurier le bon Saint-Marcou.
Tu guariras des z’equerouelles
E pis des purons malins.
Mains jouintes e a jenoillon,
Le rouai i te bit’ra le coû a tail.
E pis si tu pâtis d’panes biretes,
La vigour a reviendra d’un coup.

       
A Saint-Jan-Batist de Bougne,
T’amen’ras ton enfant.
Benit su l’Evanjile des saints,
I lou gardera des boûjeries e d’la pour.
E pis si les heurles a te mettent deden,
Tu mettras les brézons d’Guieu
D’la fouée d’la Saint-Jan
Dans tes sabéous d’pecheu.
Saint
                  Jean


Ine mére s’acachit e prônit
Le bon Saint-Blaise pour son enfant.
Le donant evéque i lou soulaijit
D’ine bouéze d’pouésson mal’ment engoulaille.
Si la tous e le maou d’gorjouère,
E pis les gouétrons i te detourbont,
T’iras a Saint-Méme
E pis tu priras Saint-Blaise.


Saint-Eutrope terbalit   
D’un coup de hache d’sus la téte.
Tu viendras a Pont-Rousséou
Conjurer tes maous d’téte.
Si tu veûs pâs des z’enfants afllijails,
Te marie pâs a sa féte.
E, la lejende a s’en souveint,
Les z’estropiails i l’avont prins pour saint.
Saint
                  Eutrope


Pouveur Saint-Lorent,   
Martire si peuriail,
Qui, bones jens,   
Mourit tot graïllail.
Si tu t’piains d’brûlûres
E pis d’tours de reins,
Tu jouinras Bourneu.
Saint-Lorent i te recaopira.
Saint
                  Laurent


Sainte-Apolline, boune vierje,
A fut tocaille a sa goule
D’ine poquaille si grand emportante,
Que tos ses dents a saoutirent.
T’iras a Pilon en Ché,
You Apolline a t’soulaij’ra
Des raijes de dents
E pis des pechails goulafrs.
Sainte
                  Appoline


Sainte-Emerance en peuriant   
Mourit a coups d’roches,   
Ses entervis s’échapant
De son jène ventr deformail.
Si tes bouyaous i chambranlont
E pis ton estomac i gargueuille,
T’iras a Machecou.
Sainte-Emerance a t’conjurera.


Ecoutéz ouère la mervaille.
Cant Saint-Roch il ét nail,
Ou ouayit su sa pouetrine a li
Queume ine crouaix vermaille.   
Si Saint-Roch i s’en ide
De tes roucheries d’ventr de Poitou,
C’ét que t’aras dit tes peurieres
A Sainte-Opportune e pis a Saint-Pére.
Saint
                  Roch


Saint-Teignan i souègne la teigne,
Saint-Rachou i souègne la râche oussi.
La râche etant la teigne,
Tu trouv’ras qués bons saints a Saint-Egnan.
Saint-Jile, qu’ét un bon aberieu
Des enfants qu’avont pour,
I conjure les cos biancs,
En l’iglise de Porni.


Malhureus Saint-Lijer,   
I li queurvirent les zieus a li.   
I t’gard’ra de l’aveugllement,
Si tu lou voues a Grand-Yeu.
T’iras a Saint-Mars
E pis tu bouèras l’éou d’la fontagne.
Saint-Medard i l’a benite
Pour aréter l’pipi ou lèt.

Saint
                Légze

A Prigny tu te rendras
Prier le bon Saint-Marcoul.
Des écrouelles1 tu guériras
Et des malignes scrofules.
Mains jointes et à genoux,
Le roi le cou te touchera.
Et si de pannes tu souffres,
D’un coup reviendra la vigueur.


A Saint-Jean-Baptiste de Bouin,
Ton enfant tu amèneras.
Béni sur l’Evangile des saints,
Des convulsions et de la peur protègera.
Et si les rhumatismes te lèsent,
Tu mettras les divines braises
Du feu sacré de la Saint-Jean
Dans tes sabots de pénitent.



















Une mère se prosterna et supplia
Le bon Saint-Blaise pour son enfant.
Le généreux évêque le soulagea
D’une arête de poisson mal avalée.
Si la toux et le mal de gorge,
Et les goitres te dérangent,
Tu gagneras Saint-Même
Et tu prieras Saint-Blaise.


Saint-Eutrope trépassa
D’un coup de hache sur la tête.
A Pont-Rousseau tu viendras
Curer tes maux de tête.
Si enfants infirmes tu ne veux pas,
A sa fête ne te marie pas.
Et, la légende s’en souvient,
Les estropiés l’ont pris pour saint.

























Pauvre Saint-Laurent,
Martyr si prié,
Qui, bonnes gens,
Mourut tout grillé.
Si de brûlures te plains
Et de tours de reins,
Bourgneuf tu joindras.
Saint-Laurent te rétablira.




















Sainte-Apolline bonne vierge,
D’un coup si violent,
Fut frappée au visage,
Que sautèrent toutes ses dents.
A Pilon en Cheix tu iras,
Où Apolline te soulagera
Des rages de dents
Et des péchés gourmands.



















Sainte-Emérance en priant
Périt à coups de pierres,
Ses entrailles s’échappant
De son jeune ventre ouvert.
Si tes intestins vacillent
Et ton estomac gargouille,
Machecoul tu gagneras.
Sainte-Emérance te guérira.


Ecoutez la merveille.
Lorsque Saint-Roch naquit,
Sur sa poitrine on vit
Comme une croix vermeille.
Si Saint-Roch vient à bout,
De tes coliques de Poitou,
C’est que tu auras dit tes prières
A Sainte-Opportune et Saint-Père,























Saint-Teignan traite la teigne,
Saint-Rachou soigne la rache.
La rache étant la teigne,
Tu les trouveras à Saint-Aignan.
Saint-Gilles bon protecteur
Des enfants qui ont peur,
Guérit les maris impuissants,
En l’église de Pornic.


Malheureux Saint-Léger,
Ils lui crevèrent les yeux.
Il te gardera de la cécité,
Si tu l’invoques à Grand-Lieu.
Tu iras à Saint-Mars-de-Coutais.
L’eau de la fontaine tu boiras.
Saint-Médard l’a bénie
Pour arrêter le pipi au lit.

Saint
                Médard

Retour au Patois

Liens
Visite du Musée
Facebook
Association
Patois - Traditions - Documents
Expositions-Animations
Visite du Pays de Retz
Facebook