Page
                    d'entrée
Musée
Pays de Retz
Plan du site
courrier-renseignements
                    pratiques
Translation: English      Traducción: Español     Übersetzung: Deutch
quelques Coiffes du Pays de Retz
 
Mariée de St Jean de Boiseau
93567octets
Coiffe de Vue avec bonnet
67015octets
Coiffe de Pornic vers 1840
99548octets
"Câline"
Coiffe de deuil de St Brévin
50597octets
Coiffe de cérémonie
de Machecoul
77679octets
Coiffe de mariée
de Ste Marie sur Mer
52677octets
Les coiffes et la lingère
    Les lingères confectionnaient et repassaient les coiffes, elles repassaient aussi les devants de chemises d’hommes pour le dimanche, les rideaux de fenêtre, les toilettes de communiantes; il fallait deux années d’apprentissage pour faire une lingère.
    La forme des coiffes variait par quelques détails d’une paroisse à l’autre. Il y avait les coiffes paillées, les câlines de deuil à bordure noire cousue, les câlines à plis couchés, les coiffes de travail, les coiffes de mariées dites à quatre battants, les bonnets de fillettes qui étaient tuyautés; les plus belles, brodées, étaient dites «effleuries», les coiffes en tissu uni étaient des coiffes de deuil. Les coiffes paillées sont restées en usage jusque vers 1940.
 
   Les coiffes étaient confectionnées en tulle très fin de gaze et de dentelles. Les coiffes paillées étaient primitivement repassées à l’aide de tiges de guinche: herbe qui pousse dans les endroits humides (fossés et taillis), puis à l’aide de fines tiges d’acier. Pour empeser on se servait de l’amidon de froment (blé), de gomme arabique, d’un peu de cire vierge, le tout cuit ensemble et légèrement teinté en bleu, cela donnait une bouillie épaisse dont on enduisait légèrement la coiffe. Une fois empesée la coiffe était paillée et formée.
    C’était un long travail: près de deux heures étaient nécessaires pour repasser une coiffe.

Costumes et coiffes d'autrefois

    On utilise du drap, de la popeline noire ou de couleur pour la robe; taffetas, soie ou satin pour le tablier, le satin broché à franges de couleur ou de la dentelle noire pour le fichu (tulle ou satin blanc ou à fleurs blanches pour les mariées).
    Les coiffes sont faites de mousseline ou de tulle très fin, et de dentelles de Bruxelles, de Malines ou de Calais.

    Le repassage des coiffes

    Photos et gravures anciennes représentant quelques coiffes et costumes du Pays de Retz
 

Liens
Visite du Musée
Facebook
Association
Patois - Traditions - Documents
Expositions-Animations
Visite du Pays de Retz
Facebook